ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
2 12 2015maillage-du-genevois  

A l'écoute des chansons du temps

A l'écoute des chansons du temps le Poète s'enfonce dans la masse du lieu, son milieu, là où les flux de matières et de sens s'entrecroisent et se révèlent et s'entremêlent et se réveillent. A l'encontre des non-dits sociaux le Poète s'écarte des sentiers battus, sa culture, là où croyances et phrases toute-faites se rassurent et se prolongent en parallèle sans discontinuer. A la rencontre des richesses autres, le Poète s'imbibe des différences de la vie, non pas en collisions monologues, mais en découvertes plurielles qui aspirent à rêver et inspirent du rêve. A l'écart des viles bassesses de la basse ville, je n'ambitionne que d'écrire que mes envies sont les mêmes que les rythmes de la vie. C'est pour cela que ce lieu de la marge, qui m'a formé à penser, reçoit ici un testament tambourinant tonitruant, tantôt lyrique ou métaphysique, car c'est à la Tambourine que je la dois, cette voix d'homme, cette voix-là. Quand je repense à mon enfance, aux étendues de Genève s'offrant à moi, au cèdre du Liban me faisant face et m'encourageant à tisser les lignes de sens qui m'entourent; quand je repense à ce balcon, une terrasse de coeur ouvrant à mon imaginaire enjoué la ville et ses merveilles de pierre et d'eau; quand je repense aux courbes lisses de la chaine montagneuse dont la silhouette est gravée dans ma mémoire à jamais; quand je repense à tout cela, alors ma vision s'éclaire, et mon angoisse de grandir s'estompe lentement avec la course du soleil fatigué qui s'en va se coucher de par derrière le Jura. Dans ces moments de toute beauté, où les perceptions s'enrobent du formel, le Poète devient Esthète, et pleure de joie et couche ses larmes sur la page son amie, qui ne le quittera jamais: et dans ces moments-là, à l'écoute des chansons qui l'entourent, le Poète admire la mélodie du Tout et ses tambourinements staccatés.