ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
1 72 2020origines  

Cache-cache avec les souvenirs de mon enfance

La vue dégagée du Mayen ouvre les esprits et les rires des cousins et les sourires des tantes et les quelques bribes de chagrin aussi Les prairies sauvages nous entourent comme des mers de fleurs dont les abeilles sont l'écume et l'enivrante mélodie du vent nous rend sourd aux sirènes de la plaine Nous sommes les naufragés bienheureux d'un été chaleureux *** Le Mayen a certainement ses rituels que seuls les connaisseurs apprécieront: A chaque bourrasque sa discussion A chaque nuage son frisson A chaque balade des tatas la refonte du monde A chaque verre de nectar la joie de nous revoir A chaque tour de carte la taquinerie des grands-parents *** Cet après-midi au Mayen est une partie de cache-cache avec les souvenirs de mon enfance Et pour finir cette journée de la plus typique des manières un orage du fond des temps nous ramène sur terre un big bang dans le ciel qui lave l'air et lave le sol et lave les peines enfouies dans nos coeurs et recréé dans nos âmes un univers sans drame *** La vue dégagée du Mayen ouvre les esprits et la pluie de sentiment de cette fin de journée emplit la Navizence de larmes de joie Et sur mon arche dans la nuit je contemple ce jour comme on contemplait le phare pour nous mener à bon port lorsque perdu au milieu de nos pensées agitées on rêvait de chez nous comme des enfants égarés
La vue dégagée du Mayen ouvre les esprits et les rires des cousins et les sourires des tantes et les quelques bribes de chagrin aussi Les prairies sauvages nous entourent comme des mers de fleurs dont les abeilles sont l'écume et l'enivrante mélodie du vent nous rend sourd aux sirènes de la plaine Nous sommes les naufragés bienheureux d'un été chaleureux *** Le Mayen a certainement ses rituels que seuls les connaisseurs apprécieront: A chaque bourrasque sa discussion A chaque nuage son frisson A chaque balade des tatas la refonte du monde A chaque verre de nectar la joie de nous revoir A chaque tour de carte la taquinerie des grands-parents *** Cet après-midi au Mayen est une partie de cache-cache avec les souvenirs de mon enfance Et pour finir cette journée de la plus typique des manières un orage du fond des temps nous ramène sur terre un big bang dans le ciel qui lave l'air et lave le sol et lave les peines enfouies dans nos coeurs et recréé dans nos âmes un univers sans drame *** La vue dégagée du Mayen ouvre les esprits et la pluie de sentiment de cette fin de journée emplit la Navizence de larmes de joie Et sur mon arche dans la nuit je contemple ce jour comme on contemplait le phare pour nous mener à bon port lorsque perdu au milieu de nos pensées agitées on rêvait de chez nous comme des enfants égarés