ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
5 12 2014maillage-du-genevois  

Comédie

C'est dans cet espace paradoxal, archipel rectangulaire d'où jaillissent en brillantes étincelles les savoirs fluides des humanistes, que la comédie du savoir est prise en étau entre les bastions de la ville et les philosophes de lumière La densité de texte est telle qu'un brouillard abondant, linguistique et bruyant s'impose dans le fond de mes pensées, broyant sans ménager d'un bruit baroque et bariolé ma volonté de progrès Alors j'écris ces mots de trop *** Parfois, lorsque l'atmosphère est chargée de courants de pensées écervelés, je me questionne et m'abandonne au doute raisonnable, sinon raisonné: qui est le gardien des murs de mon esprit? qui est le sage aimant qui guide mes envies? qui est enfermé dans l'enveloppe de ces pensées? Sans attendre de réponse, j'éclate de rire, car dans ces moments perdus, dans cet espace antithétique, j'aspire à bien plus qu'une réponse dramatique: j'envisage sans ménagement un mouvement vers le vivant, je ris, je pleure de joie et de bonheur, et sans dévier jamais de la trajectoire antinomée, je joue la comédie du fond de mes pensées
C'est dans cet espace paradoxal, archipel rectangulaire d'où jaillissent en brillantes étincelles les savoirs fluides des humanistes, que la comédie du savoir est prise en étau entre les bastions de la ville et les philosophes de lumière La densité de texte est telle qu'un brouillard abondant, linguistique et bruyant s'impose dans le fond de mes pensées, broyant sans ménager d'un bruit baroque et bariolé ma volonté de progrès Alors j'écris ces mots de trop *** Parfois, lorsque l'atmosphère est chargée de courants de pensées écervelés, je me questionne et m'abandonne au doute raisonnable, sinon raisonné: qui est le gardien des murs de mon esprit? qui est le sage aimant qui guide mes envies? qui est enfermé dans l'enveloppe de ces pensées? Sans attendre de réponse, j'éclate de rire, car dans ces moments perdus, dans cet espace antithétique, j'aspire à bien plus qu'une réponse dramatique: j'envisage sans ménagement un mouvement vers le vivant, je ris, je pleure de joie et de bonheur, et sans dévier jamais de la trajectoire antinomée, je joue la comédie du fond de mes pensées