ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
7 20 2015maillage-du-genevois  

La citadelle

Mes idées se chamboulent et se chevauchent, et se chamaillent sèchement au premier plan de mes pensées, alors que dans le fond le bruit parasité de la fontaine frit sur ma ligne de conscience. Les collisions de mots et de discours explosent en fragments sémiotiques et me ramènent au présent, venteux et froid, de la citadelle du Bourg-de-Four. A quoi pouvais-je penser, si ce n'est à la centralité arrogante de cette place où mercantile luxure et cafés sans relief aucun se suivent et s'opposent en des trajectoires comiques qui souillent l'essence de ce volume échancré? C'est bien dans cette citadelle du temps, où longtemps les années s'additionnaient à la lueur officielle des festives orgies sylvestres, que l'espace s'écoule en un fluide courant, et où la géographie urbaine expose son histoire médiale pour l'anniversaire d'un bicentenaire. Est-ce une hallucination, ou puis-je réellement sentir la continuité de la r______, qui semble si évidente et pourtant si évasive? Est-ce une onirique envolée, ou puis-je ressentir la fabrique matérielle de la v__, qui se forme, s'informe et se déforme, au fur et à mesure que ses fils se nouent, se dénouent et se renouent en une danse lyrique du regard sur la page? Peut-être est-ce bien la configuration spatiale de cette Place-- ses brisures asymétriques, ses cassures plongeantes-- qui s'imprime dans mon esprit et mon corps par mes mains imitantes, et lui imprime ses rythmes cassants et ses contours brisés, ses surfaces incomplètes et ses volumes griffés, ses trajectoires muettes de sens et d'idée. Car l'âme du Poète est celle d'un flâneur immergé si profondément dans les méandres du chronotope, que ses pensées vagabondes se perdent en étonnants détours et en gestes futiles dans l'abîme du Tout, dans le vide du Temps.