ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A

Le grand frisson

C'est mon dernier dimanche à l'hôpital pour mon traitement oncologique (si tout se passe comme prévu). Je rajoute cette parenthèse précautionneuse car la médecine n'est pas une science exacte ni un recueil de savoirs et pratiques figés, mais bien un processus d'essai-erreur, d'observation, de prédiction, de pronostic, de diagnostic approximatif, etc. Bref, il y a autant de certitude dans la médecine que dans l'analyse de texte. C'est beaucoup une question d'interprétation, de subjectivité, de point de vue et de perspective, même si je sais que les praticiens de la médecine n'aiment pas entendre cela. C'est cependant ma conviction: la médecine reste basée sur une relation d'aide et de soin, et cela implique nécessairement le patient autant que le soignant. Tant l'un que l'autre sont soumis à des forces internes et externes, parfois latentes, parfois manifestes, et c'est bien dans cette intersubjectivité indéterminée que ce déroule le traitement. Il faut en être conscient. Alors voilà, je passe ce dernier dimanche à l'hôpital et cette idée me donne des frissons cognitifs. Le chemin parcouru, cette randonnée oncologique, approche de la fin d'une étape et je suis sur le point d'atteindre le premier sommet: celui de la fin du traitement. Le second sommet sera la récupération de ma condition physique. Le troisième sommet sera la récupération de ma condition cognitive, mentale, et enfin professionnelle. Quel programme! J'ai de la peine à y croire: cela fait depuis fin juillet 2022 que ma vie est rythmée par mes séjours de 5-6 jours à l'unité 7BL des HUG. Et ce cirque, ce spectacle, comme je l'appelais au début, arrive à son terme. Je vais devoir reprendre des nouvelles habitudes. Une nouvelle hygiène de vie. Réapprendre à manger, à me faire à manger, à faire du sport sans trop abuser. Je vais retrouver certaines responsabilités qui m'avaient tant manqué: notamment m'occuper plus d'Ayden, notre petit feu adoré, et épauler Leslie de manière plus régulière et consistante pour la décharger et lui permettre de se ressourcer, elle qui a tant donné. Le retour à la maison. La fin du traitement. Le début de la réelle convalescence. L'arrêt des produits cytotoxiques. Le grand retour des responsabilités. Mon organisme va devoir se remettre de tout cela. Mon esprit aussi. Le grand frisson de l'inconnu, quoi.