ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
4 40 2018  

Les signes alentours

Imaginez que vous êtes en train de marcher au bord du lac. Un soleil radieux. Le bruit des vaguelettes. Une petite brise. Des gens qui mangent des glaces. Des oiseaux qui planent au gré du vent. Le parfum des cafés chauds. Une corne de bateau. Des smartphones accolés aux bouches des badauds. Le bruit de vos pas sur le béton des quais. Des rires. Des pleurs. Des larmes. Des sourires. Maintenant, imaginez que vous êtes en train de marcher au bord du lac. Et rien... Pas de bruit. Pas de chaleur. Pas de mouvement. Pas de gens. Pas de senteurs. Rien. Le néant. Le vide. Le trou noir des sens. Sans les signes alentours, nous ne sommes rien. Sans les signes alentours, nous ne sommes que des agrégats de formes géométriques perdues dans un espace sans saveur, sans odeur, sans senteur ni image ni partage ni visage. Chaque jour, non, chaque seconde, nous lisons les signes alentours et y répondons. Chaque instant de notre vie est passé à recevoir des signaux, interpréter des signaux, envoyer des signaux (pas forcément dans cet ordre). Sans les signes alentours, pas de signal et donc pas de vie. On oublie trop souvent que lire le monde est une question de degré et de savoir-faire. On acquière au fil de nos pérégrinations les moyens d'interpréter les signes alentours, parfois avec un peu d'aide, parfois sans, parfois de manière consciente, et parfois non. Mais si on oublie la présence des signes, alors c'est qu'on s'est perdu dans les méandres du déni.