ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A

Né-hantise

Il y a des jours où le néant nous guette, nous empêche de mener à bien nos projets les plus importants. La hantise de tout poète est de ne savoir quoi dire, de ne savoir quoi penser, de ne savoir quoi faire pour enrayer ce mal qu'est l'absence de souffle créatif. Aujourd'hui j'ai cru que c'était un jour comme cela. Je ne savais quoi dire, n'avais la motivation de prendre mon ordinateur et de poser mes mots. Une sorte de nausée de l'âme. Une fatigue de l'esprit. Une peur du vide. Et puis d'un coup, ce sentiment qui flottait dans mes arrières-pensées se congela et un mot s'imposa à moi: né-hantise, ou la hantise du néant. Pourquoi ne pas en faire le sujet de ce texte? me dis-je? Et plus j'y pensais, à cette né-hantise, à ce néant-ise, plus ma poésie intérieure se manifestait et me mouvait, jusqu'à devenir compulsion, jusqu'à supplier pour son expression. Je pris alors mon ordinateur, ouvris le programme et commençai à rédiger le titre de ce petit mot... Et je fus interrompu! Car c'est à ce moment-là - quand je venais à peine de commencer à rédiger ce texte - que Daniel, un de mes infirmiers (il est dans le top-5 de mes meilleurs infirmiers, et peu comprendront la référence), me demanda ce que j'écrivais. Je pris peur. Est-ce que mon souffle créatif allait en être coupé? Je répondis donc à Daniel, et lui expliquai ma démarche. Son enthousiasme me toucha. Et la boucle fût bouclée. La bulle de né-hantise était percée et mes pensées pouvaient maintenant vagabonder, s'évaporer dans l'éther de l'internet. Il y a des jours où le néant nous guette. Mais dans mon cas, il y a surtout des jours où la plénitude s'impose. Et malgré la difficulté du traitement, la nausée, la fatigue, la langueur, ces journées restent source d'inspiration et d'émerveillement pour le poète condamné à survivre.