ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
0 51 2015maillage-du-genevois  

Perle printanière

La douce brise du printemps m'effleure les sens, me plonge dans l'instant, et m'entraine dans sa danse. En ce dimanche, le soleil de mai montre ses ombres. Chaque moment est à savourer, chaque pensée à méditer. Le printemps s'incarne dans cette perle, il me semble, où l'espoir du renouveau, l'envie du changement, l'attente débridée d'une chaleur inattendue, se mêlent et s'intriquent en une nacre bariolée. La perle printanière n'est pas finie ni contenue. Elle n'est pas prisonnière d'une surface sphérique; elle n'est pas volume d'un disque charnu. La perle printanière est l'odeur d'herbe fraichement coupée, la chaleur du ciel s'abattant sur nos corps las; elle est le mouvement des ombres hachurées qui s'étreignent et s'entrainent et qui nous poussent à bouger. La perle printanière est la perspective qui s'offre à nous, et qui nous tire dans sa fougue jusqu'au Mont Blanc pour nous faire frissonner; elle est le sentiment d'être en bonne compagnie, d'être rassuré par la présence de l'autre, d'être enjoué par la simple accolade d'un ami de longue date. Le lac me souffle ses secrets: il en a vu des amoureux, des groupes, et des familles se réunir devant lui, et lui témoigner leur sympathie; il en a entendu des cris de joie, des cris de peine, des cris de jeux, des cris de rire; il en a senti des corps frileux se délasser en son sein; il en a rempli des poumons maladroits; il en a porté des rameurs essoufflés. Le lac me souffle ses secrets: sa perle n'est précieuse que pour ceux qui la connaissent. *AllongésL'odeur d'herbe L'air du lac Le soleil de Genève L'été Avec ceux que j'aime Allongés Dans le parc Les jeunes pousses D'un futur pas si lointain Imaginent des mondes Incertains L'odeur de fumée De sucre Et d'épices De ces produits Manufacturés Et vendus Insouciance Imaginaire Bien soucieux Au contraire De ce qui nous Attend Demain Sa présence Contre moi Me réconforte M'apporte La jouissance Du bonheur Elle brille De beauté Elle crie Sa fierté Engagée Elle est si Elle aussi Importante Parfaite Pour moi Pour nous Maintenant Avant Plus tard Toujours Dans le parc Allongés Nous vivons Cet été Oligarques De nos propres Pensées
La douce brise du printemps m'effleure les sens, me plonge dans l'instant, et m'entraine dans sa danse. En ce dimanche, le soleil de mai montre ses ombres. Chaque moment est à savourer, chaque pensée à méditer. Le printemps s'incarne dans cette perle, il me semble, où l'espoir du renouveau, l'envie du changement, l'attente débridée d'une chaleur inattendue, se mêlent et s'intriquent en une nacre bariolée. La perle printanière n'est pas finie ni contenue. Elle n'est pas prisonnière d'une surface sphérique; elle n'est pas volume d'un disque charnu. La perle printanière est l'odeur d'herbe fraichement coupée, la chaleur du ciel s'abattant sur nos corps las; elle est le mouvement des ombres hachurées qui s'étreignent et s'entrainent et qui nous poussent à bouger. La perle printanière est la perspective qui s'offre à nous, et qui nous tire dans sa fougue jusqu'au Mont Blanc pour nous faire frissonner; elle est le sentiment d'être en bonne compagnie, d'être rassuré par la présence de l'autre, d'être enjoué par la simple accolade d'un ami de longue date. Le lac me souffle ses secrets: il en a vu des amoureux, des groupes, et des familles se réunir devant lui, et lui témoigner leur sympathie; il en a entendu des cris de joie, des cris de peine, des cris de jeux, des cris de rire; il en a senti des corps frileux se délasser en son sein; il en a rempli des poumons maladroits; il en a porté des rameurs essoufflés. Le lac me souffle ses secrets: sa perle n'est précieuse que pour ceux qui la connaissent. *

Allongés

L'odeur d'herbe L'air du lac Le soleil de Genève L'été Avec ceux que j'aime Allongés Dans le parc Les jeunes pousses D'un futur pas si lointain Imaginent des mondes Incertains L'odeur de fumée De sucre Et d'épices De ces produits Manufacturés Et vendus Insouciance Imaginaire Bien soucieux Au contraire De ce qui nous Attend Demain Sa présence Contre moi Me réconforte M'apporte La jouissance Du bonheur Elle brille De beauté Elle crie Sa fierté Engagée Elle est si Elle aussi Importante Parfaite Pour moi Pour nous Maintenant Avant Plus tard Toujours Dans le parc Allongés Nous vivons Cet été Oligarques De nos propres Pensées