ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
3 62 2018  

Relachement

On sent son corps se replier sur lui-même, se tendre inlassablement en une contracture de l'esprit. On sent son visage s'étirer à l'extrême, ses émotions chauffées à blanc jusqu'à galvaniser nos peines. Il nous fait ça, le stress, comme pour nous rappeler qu'on est toujours pris dans une lente trajectoire de mouvement vers la désuétude de la chair. *** On sent son corps se relâcher comme si on était un glaçon qui lentement fondait au soleil. Les muscles se détendent, les épaules se redressent, les sourcils se rabaissent. On arrête d'écarquiller les yeux et on accepte le relâchement comme une épiphanie kinésique. Notre corps est un glacier qui lentement fond sous un soleil anthropogénique. C'est terrible et majestueux à la fois: le relâchement de fin d'année est de l'ordre du sublime.