ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A

S'affirmer

Il est difficile de réduire la profession d'enseignant à une définition, car le métier met en jeu des dimensions affectives, sociales, culturelles, cognitives, comportementales, rhétoriques, stratégiques, didactiques, et la liste d'adjectifs n'est de loin pas exhaustive. Pour moi, enseigner, c'est avant tout s'affirmer. Sans affirmation de soi - du Soi - l'enseignant se voit rapidement désarmé devant les apprenants. S'affirmer, c'est reconnaître ce qui fait son individualité propre et le rayonner comme une étoile rayonne, le vocaliser comme une voix vocalise, le défendre comme une carapace défend. S'affirmer ne signifie pas refuser les retours. Cela ne signifie pas réduire au silence les critiques ni taire les oppositions. S'affirmer, ça revient à se connaître et à s'accepter jusqu'à ce que ceux qui nous font face l'acceptent à leur tour. C'est de l'ordre de la foi, de la confiance en soi, de l'acceptation de l'indicible coeur qui fait de nous qui on est. On doit être bien avec soi-même lorsqu'on enseigne, car quand on est seul devant une classe, le regard d'autrui est à la puissance vingt et ceux qui sont en face n'ont souvent pas peur de montrer leur désapprobation, ou pire, leur mépris. Si on n'est pas bien dans ses pompes, on se fait giffler par ceux qu'on prétend guider. De la même manière, les apprenants ne font pas que nous jeter à la face leurs émotions négatives, mais toutes leurs émotions, même les plus inadéquates. Sans une certaine solidité, une certaine confiance en soi, sans une constante affirmation de son noyau d'identité, ces torrents d'émotion peuvent nous emporter avec eux dans leur cavalcade destructrice. S'affirmer, enfin, c'est s'accepter dans toutes ses facettes, dans ses contradictions, ses non-dits, ses erreurs et terreurs, dans ses envies, ses désirs et ses complexes, dans ses meilleurs moments comme dans les pires, dans ses réussites et ses échecs. Après 14 ans d'études à l'école de l'universel, j'en arrive à un point où je ne peux plus compter les attributs qui font de moi qui je suis. Je crois que c'est cela que je souhaite à tout jamais retenir.