ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
4 62 2018bris-de-mots  

Souffle le vent

Le vent tombe... Les sons virevoltent en ce soir de juin; les paroles volent avec le vent, à l'unisson, et les esprits s'échauffent, comme le temps, trop lentement. Les pollens occupent l'espace, une foule compacte et navrante, car irritante. Ils remplissent un volume inimaginable qui infiltre nos poumons et finalement nous laisse pantois, béats, assommés de tracas. Les sons volent, les paroles tournent, les mélodies étouffées saccadées, dissonantes, étonnantes continuent leur ballet sans se soucier de nos individualités. Car la musique, c'est comme le vent, ça touche sans qu'on puisse la toucher, ça meut sans qu'on puisse la mouvoir, ça nous plonge dans des états seconds qui nous laissent entrevoir les facettes du soir, sans qu'on puisse à aucun moment s'extirper de ses effets barbares.

Les sons virevoltent en ce soir de juin;

les paroles volent avec le vent, à l'unisson,

et les esprits s'échauffent, comme le temps, trop lentement.

Les pollens occupent l'espace, une foule compacte

et navrante, car irritante. Ils remplissent

un volume inimaginable qui infiltre nos poumons

et finalement nous laisse pantois, béats, assommés de tracas.

Les sons volent, les paroles tournent, les mélodies étouffées

saccadées, dissonantes, étonnantes continuent leur ballet

sans se soucier de nos individualités.

Car la musique, c'est comme le vent, ça touche

sans qu'on puisse la toucher, ça meut

sans qu'on puisse la mouvoir, ça nous plonge

dans des états seconds qui nous laissent entrevoir

les facettes du soir, sans qu'on puisse à aucun moment

s'extirper de ses effets barbares.