ArnaudBarras.ch ArnaudBarras.ch

ArnaudBarras.ch

Critical, creative and digital writingEcriture critique, créative et numérique

 ? 𝞪/A
2 11 2016abrrasif  

Il faut savoir dire NON!

Après les récentes élections américaines, où le peuple souverain a élu un populiste démagogue, raciste, xénophobe, sexiste, mysogyne, réducteur, manipulateur, manipulé, j'en passe et des moins mûres, beaucoup de gens ont le besoin d'écrire ce qu'ils ressentent. Ils ont besoin de dire "non"! Non! Nous ne sommes pas comme lui! Non! Nous n'approuvons pas son message! Non! Nous n'acceptons pas les raisonnements simplistes! Non! Nous refusons son leadership! Non! Nous ne nous tairons pas! En effet, après la défaite, les opposants au populiste démagogue, raciste, sexiste, etc, et notamment les journalistes et les intellectuels se sont vus reprocher leur aveuglement, leur manque de considération de de la "majorité silencieuse." Ceux que les populistes appellent "les élites autoproclamées" seraient hautaines et dédaigneuses du "petit peuple" ... Ce sont des foutaises! Il faut savoir dire "NON" à ce genre d'analyse comme quoi les "élites" ne prendraient pas en compte le "petit peuple," car c'est une construction verbale qui créé un gouffre entre des groupes de la société! Ce gouffre n'existe pas réellement! Il est créé par les populistes! La réelle différence entre les intellectuels et les cibles du populisme sont que les intellectuels pensent la réalité de manière "complexe" et donc refusent les discours simplistes! Donc il faut savoir dire "NON" à ce genre de commentaires qui scindent, car ils présupposent que "la majorité silencieuse" aurait raison, et que les élites intellectuelles, minoritaires, auraient tort! Il faut savoir dire "NON" car ce discours omet de dire que les "élites" sont souvent plus au fait de la complexité des réalités contemporaines. Eh oui, sans vouloir être arrogant, sans vouloir être élitiste, c'est malheureusement une réalité que nous vivons dans un monde complexe, que sa complexité n'est pas compréhensible de tous et que cette ignorance de la complexité du monde n'est PAS EN SOI UNE QUALITE! Les intellectuels et penseurs qui prennent en compte la complexité du monde dans leur discours peuvent sembler moins attractifs à ceux qui pensent de manière simpliste, mais ça ne change pas que la pensée simpliste et débilisante est PAR DEFINITION incorrecte! Il faut savoir dire NON! à cette vision du monde tronquée! Il faut savoir dire NON! à cette intolérance de la nature complexe de nos sociétés! Il faut savoir dire NON! au populisme et il faut savoir assumer sa vision d'une réalité complexe et irréductible! Dans ce contexte, il faut se rendre à l'évidence: la tâche des futures générations d'intellectuels, journalistes et politiciens sera d'éduquer nos sociétés à la complexité du monde! Il s'agira de faire comprendre que les remèdes simples ne peuvent soigner des maux complexes causés par des facteurs proches et éloignés, visibles ou invisibles, sur lesquels nous avons prise ou pas. Refusons le simplisme, le populisme, la démagogie! Il faut savoir dire NON!